Image

S’engager dans la voie du yoga

Jalan Yoga Mimizan

Il ne se passe pas un jour sans lire, voir ou entendre un article, une émission, aborder le thème du yoga.

A en croire les médias le yoga serait la solution à bon nombre de problèmes et pourrait même nous éviter de prendre des médicaments.

Alors bon nombre de médias, de médecins et autres spécialistes conseillent de se mettre au yoga.

Mais qu’est ce que le yoga ? Un enchaînement de postures? Des exercices de respiration ou de médiation? Pas facile de s’y retrouver !

Avant de se lancer dans le yoga, il est bien de comprendre quel va être le chemin, la voie à suivre…

Dans les Yoga sutra de Patanjali, texte philosophique abordant le yoga,  le yoga est défini comme l’arrêt de l’activité automatique du mental (yogachittavrttinirodah). Le but n’est pas de devenir souple, fort, puissant mais simplement de s’intéresser à ce qui se passe là haut, dans notre tête et se demander si le bien-être être ne pourrait pas s’y cacher.

En effet, Patanjali nous dit que si notre mental s’apaise, trouve le silence, alors nous pourrons percevoir ce qui se cache à l’interieur de nous (tada drashtu svarupe avasthanam). Tel un océan agité dont on ne voit pas le fond, le mental peut être agité et nous conditionner..mais il peut aussi devenir calme comme un lac.

Mais cela ne peut se faire tout seul ! Tout dépend de nous, de notre volonté, de notre engagement. Et pour cela il faut être prêt. Prêt à s’investir, prêt à faire confiance au professeur que l’on aura rencontré, prêt à s’ouvrir à une pratique à la mode mais tellement méconnue, prêt à être patient et à se laisser porter…

C’est ce que Patanjali appelle abhyasa vairagya. Pratique de manière intense dans un esprit de lâcher prise. Intense ne signifiant pas réaliser des postures compliquées, vouloir à tout prix mettre la tête en bas les pieds derrière la tête ou autre…..intense dans le sens d’effort d’attention, de présence, de régularité et cela dans la durée, une très longue durée…L’attention au souffle, au corps, au mental, être dans l’action qui n’existe que dans le présent. Être régulier et ce dans la durée…car pratiquer de temps en temps, arrêter puis reprendre…cela coupe le chemin du yoga.

Et le tout en lâchant prise, en acceptant ce qui est, ce qui n’est pas et ne sera pas. Accepter la posture que notre corps nous propose, sans chercher à le forcer à tout prix. Accepter ce mental qui s’agite, s’apaise, disparaît, réapparaît. Accepter de défier notre ego qui nous dit qu’on serait tellement mieux au chaud chez soi que sur ton tapis !

Lacher prise, ne pas rechercher de résultat et ne pas espérer de résultat. Juste se laisser le temps, se dire que le yoga peut nous aider mais à condition de s’investir durablement, pendant de nombreuses années car le yoga ne se découvre pas en quelques mois et nécessite d’être pratiqué durant de bons nombres d’années, encadré par un professeur de yoga, qui lui aussi aura suivi un enseignement long afin de pouvoir partager.

Donc pour 2019 oui c’est bien de se mettre au yoga mais dans l’engagement, le cœur et l’esprit ouvert ?.

Om shanti shanti shanti om

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *